le-coin-du-naturaliste-:-requin-echoue-en-baie-de-loya

Le coin du naturaliste : Requin échoué en Baie de Loya

Si les échouages de dauphins sont heureusement peu fréquents, ils sont toutefois réguliers sur le littoral hendayais. Ceux de requins sont comparativement bien plus rares et méritent sans doute que l'on s'y attarde un peu...

| 22 Novembre 2019

Samedi 9 novembre, c'est une femelle de Requin peau bleue (Prionace glauca) qui a été découverte en Baie de Loya par un des Gardes du littoral du domaine d'Abbadia avant qu'une promeneuse (en infraction, Grrr... avec son chien qui plus est! Grrrrrr...) ne fasse mardi le buzz sur les réseaux sociaux.

Le buzz car comme les serpents, quelle qu'en soit l'espèce, les requins génèrent de suite des sentiments de peur et d'aversion. Là encore, quelle qu'en soit l'espèce. Pourtant s'il en est qui peuvent attaquer l'homme, la plupart des espèces de requins ne présentent strictement aucun danger. Concernant les Requins peau bleue, la méfiance semble toutefois devoir rester de rigueur notamment pour les plus grands spécimens.

L'échouage de ce requin, dont les causes de mortalités sont inconnues, est l'occasion de présenter succinctement cette espèce qui est présente dans quasi toutes les mers du monde, principalement toutefois celles aux eaux tempérées comme la Méditerranée et l'Atlantique mais avec pour autant des populations génétiquement différentes d'un bassin océanique à l'autre.

Dauphins, baleines, cachalots, orques, allaitent leurs petits et sont donc des mammifères. Les requins par contre, comme les raies (qui, en quelque sorte, ne sont finalement que des "requins aplatis"...), sont des poissons; des poissons dits cartilagineux* car leur squelette est constitué de cartilages et non pas d'os (en l’occurrence d'arêtes).

Ces poissons ont en outre la particularité de posséder des nageoires appariées. Deux pectorales et deux pelviennes bien sûr mais aussi deux nageoires dorsales (ailerons).

Outre sa coloration qui lui a valu son nom, son museau étroit et très allongé, le Requin peau bleue se caractérise notamment par de longues et étroites pectorales et un premier aileron dorsal de forme plutôt arrondie à son extrémité supérieure.

De forme très hydrodynamique, généralement peu agressif malgré une taille relativement impressionnante, il peut dépasser 3m pour approcher parfois les 4m de long. Le requin peau bleue se nourrit de poulpes, poissons et crustacés mais peut aussi se révéler nécrophage à l'occasion.

La situation du Requin peau bleue qui était, pour les populations atlantiques, qualifiée de préoccupante est désormais qualifiée de "quasi menacée" et est à ce titre inscrit sur les listes rouges européenne et mondiale de l'U.I.C.N (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Pour autant s'il est bien inscrit sur l'annexe 3 (espèces protégées) de la Convention de Berne pour la Méditerranée, le Requin Peau bleue ne bénéficie pas pour l'heure d'un statut de protection pour l'Atlantique.

* Les poissons cartilagineux sont appelés chondrichthyens par les scientifiques (de hondros qui signifie cartilage en grec)

Sources: https://doris.ffessm.fr/ ; https://ultramarina.com/ ; http://www.asso-apecs.org/ ; https://inpn.mnhn.fr/ ; https://www.iucn.org/

Photos: © Txomin Millet- Domaine d'Abbadia / Malgré un échouage sur un estran particulièrement rocheux et accidenté, le parfait état de la peau montre que l'échouage n'a précédé que de peu sa découverte. Probablement lors la marée précédente...



Jon Frahier, animateur, accompagne les élèves du lycée agricole dans leur découverte d'Asporotsttipi

Les lycées agricoles et le CPIE, un partenariat solide !

| 17 Janvier 2020

Chaque année, le CPIE Littoral basque accompagne un certain nombre de lycées agricoles du territoire de Nouvelle-aquitaine et du Pays basque bien sur. Localement les lycées de la Côte basque (St Pée sur Nivelle) et Jean Errecart (St Palais), proposent la formation BTS Gestion et Protection de la Nature, qui a pour but de former des futurs techniciens et animateurs spécialisés en environnement.

lire


Une exposition itinérante pour découvrir l’évolution du littoral

| 16 Janvier 2020

La Communauté Pays Basque créé une exposition itinérante pour présenter l’évolution du littoral basque, de ses usages. Certains de ses changements sont notamment induits par l’érosion et la submersion marine. Chaque hiver, les tempêtes, et les fortes houles obligent donc les communes à interdire l’accès au littoral et aux plages. Les tempêtes hivernales peuvent également provoquer des phénomènes de submersion dégradant les infrastructures littorales et érodant les plages.

lire


2020, nouvelle année, année nouvelle,...

| 31 Décembre 2019

2020, nouvelle année, année nouvelle,...

et avec toi, le temps des bonnes résolutions.

Pour les uns, réaliser enfin ses projets, repartir à zéro, pour les autres prolonger simplement la vie qu'on aime.

Au CPIE Littoral basque nous poursuivrons les missions de valorisation et de protection de notre patrimoine avec Alistair et Laurence

Aintzane et Elke

...

lire


Vive 2020 ! C'est reparti !

| 29 Décembre 2019

Après une trêve de quelques jours à l'occasion des fêtes de fin d'année, ça repart de plus belle pour de nouvelles activités entre Nature et Culture pour toujours mieux connaître, apprécier et protéger notre patrimoine.

lire




Asporotsttipi, Maison de la Corniche Basque
Route de la Corniche - 64700 HENDAYE-HENDAIA

Conservatoire du littoralConseil Départemental 64Hendaye | Hendaia

SITE MAP