Photo @ LEGAY Etienne. Mouette de Bonaparte (Chroicocephalus philadelphia). Adulte en plumage inter-nuptial avec ca tête blanche présentant une tâche sombre sur la zone oculaire. Bec noir court et fin, pattes roses en hiver.  Individu posé sur les vasières de Beltzenia le dimanche 15 janvier 2023.

Wetlands 2023, un suivi naturaliste participatif et international relayé à l’échelle locale et transfrontalière.

Comme chaque année, durant le deuxième week-end de janvier, une équipe du CPIE, les gardes du littoral du domaine d'Abbadia et de nombreux bénévoles se sont mobilisés pour assurer le comptage des zones humides locales "Wetlands".

| 18 Janvier 2023

De quoi s’agit-il?

Le comptage des oiseaux d’eau hivernants de la mi-janvier est un recensement des espèces présentes sur un réseau de zones humides. Ces sites sont désignés "zones d’importance internationale" au titre de la convention Ramsar. Infos + ICI

Ce comptage est organisé par Wetlands International, une organisation à but non lucratif œuvrant pour la conservation et la restauration des zones humides, et concerne cent quarante-trois pays répartis sur quatre continents via un réseau de plus de 150000 bénévoles participant aux dénombrements. C'est ainsi que plus d’1,5 milliards d’oiseaux d’eau de 871 espèces différentes qui sont dénombrés chaque année sur 50000 zones humides référencées.

Et en France, comment cela se passe?

Les premières données françaises de comptage Wetlands International remontent à 1967.

La LPO (Ligue de Protection des oiseaux) coordonne le réseau depuis 1987 et a étendu en 1990 le comptage à tous les groupes d’espèces d’oiseaux d’eau (grèbes, plongeons, hérons, cormorans...).

Jusqu’en 2016 elle produisait une synthèse annuelle sur les anatidés et les foulques hivernants. Depuis 2017, tous les groupes d’espèces d’oiseaux d’eau sont pris en compte et leurs totaux ainsi que les tendances associées figurent dans les bilans annuels.

Synthèse Wetlands Nouvelle-Aquitaine ICI

En France le réseau Wetlands est composé de 55 coordinateurs départementaux ou régionaux. Un réseau de plus de 1 500 bénévoles issus de près de 200 organismes et associations comme la nôtre participent aux comptages.

Près de 90 millions d’oiseaux de plus de 150 espèces sont dénombrés depuis 1967 sur un nombre croissant de zones humides.

Chaque année le réseau français de sites se fait plus vaste avec l’ajout de nouvelles zones humides pertinentes.

Depuis 2002, plus de 500 zones humides sont référencées et comptées régulièrement.

Déclinaison à l’échelle locale et transfrontalière

Durant le week-end, 22 bénévoles et passionnés ont arpentés la côte basque pour inventorier les sites d’importance majeur:

  • Sur la baie de Txingudi dans son intégralité en partenariat avec les ornithologues du Gipuzkoa et du Parc écologique de Plaiaundi
  • Au domaine d'Abbadia (2 jumeaux et la baie de Loya) en partenariat avec les gardes du littoral
  • En mer face à la Corniche basque, viviers basques, belvédère Juantxo et vasières de l’Untxin à Sokoa Urrugne
  • dans la baie de Saint Jean de Luz – Ciboure

Un grand MILESKER aux élèves de BTS GPN volontaires des lycées agricoles de St Pée et de St Palais qui se sont mobilisées aussi et qui sont venus nous prêter main forte!

Le comptage a permis cette année d’inventorier sur les communes d'Hendaye, Urrugne, Ciboure et St Jean de Luz, 29 espèces différentes:

  • des limicoles (Courlis cendré et corlieu, Bécasseau variable, Chevalier aboyeur, guignette…),
  • des laridés (Mouette rieuse et mélanocéphale, Goéland marin, brun, argenté, leucophée…),
  • des grèbes (Grèbe castagneux),

Vous pouvez consulter la fiche bilan de l'ensemble du comptage sur le baie de Txingudi dans sa dimension transfrontalière voir ci-dessous.

À quoi servent les données de comptage?

Ces données servent à produire des informations régulières sur les statuts, les tendances ainsi que sur la taille et la répartition des populations d’oiseaux d’eau. Les objectifs sont d’identifier des enjeux de conservation pour les oiseaux d’eau et de désigner les sites à protéger en priorité.

Pourquoi la mi-janvier?

Le comptage Wetlands a lieu chaque année sur le weekend de la mi-janvier car à cette période la majorité des espèces d’oiseaux hivernant en France sont présentes sur leurs sites d’hivernage.

Cette année nous avons eu la chance d’observer une espèce peu commune!

La Mouette de Bonaparte (Chroicocephalus philadelphia)

La Mouette de Bonaparte se reproduit dans l’ouest de l’Alaska et dans le sud de la Colombie Britannique, vers l’est jusqu’à l’est du Québec (sud-est du Canada) et probablement dans le nord de l’Etat du Maine (nord-est des Etats Unis).  

Elle hiverne le long des côtes de l’Amérique du Nord, sur la côte Pacifique jusqu’au sud du Mexique, et sur la côte Atlantique jusqu’en Floride et aux Grandes Antilles.

Pendant les hivers doux, elle est présente depuis les Grands lacs jusqu’au Golfe du Mexique. 

Elle tient son nom de l’ornithologue et homme politique français Charles-Lucien Bonaparte, neveu de l’empereur Napoléon Bonaparte.

Pour illustrer la rareté de cette espèce, en 2022 seule 6 individus ont été observée en France Métropolitaine.

Elle est souvent observée lors d’épisodes de tempête, qui souvent fatiguent les oiseaux pélagiques qui par conséquence viennent se reposer sur les zones humides côtières.

Pour en savoir plus sur cette espèce :Infos + ICI

On peut donc se donner rendez-vous l’année prochaine… Avis aux amateurs!


Le stand, animé par les salariés et volontaires, sur les hauteurs de la Corniche basque à Urrugne

Observer la migration des oiseaux sur la Corniche basque, la vidéo est disponible...

| 07 Novembre 2022

Pour la deuxième année consécutive, nous avons installé et animé un camp de migration à Etzan Borda sur les hauteurs de la Corniche basque. Le spectacle a encore été grandiose et nous vous proposons ci-dessous une vidéo offerte par l'un des amis du CPIE, Monsieur Alain Pagoaga, ornithologue et photographe...

lire


Fauvette grisette (Sylvia communis) & les élèves volontaires du BTS GPN de St Pée sur Nivelle

Un long "SEJOUR" sur le domaine d’Abbadia...

| 28 Septembre 2022

Dans la continuité du protocole "STOC capture" (Suivi Temporel des Oiseaux Communs) de ce printemps permettant d’étudier et de documenter le succès de reproduction des populations d’oiseaux sur le domaine d’Abbadia, vient de se terminer le protocole "SEJOUR Halte migratoire".

lire


https://corniche-basque.eu

ERLAITZA : La Corniche basque se dévoile sur internet...

| 26 Juillet 2022

Le site internet du CPIE permet à chacun de connaître les programmes d'activités proposés. Il permet aussi d'accéder aux ressources pour favoriser une meilleure connaissance et une meilleure appropriation des richesses patrimoniales du littoral basque.

lire


Que se passe-t-il sur les dunes de Sokoburu en été ?

| 19 Juillet 2022

Chaque trimestre le CPIE Littoral basque organise une sortie naturaliste de découverte des dunes de Sokoburu à Hendaye. Chaque saison procure ses surprises sur cet espace naturel fragile et heureusement protégé. Aline Saubion, membre adhérente de notre association, a participé à la sortie estivale. Elle nous raconte...

lire



L'exposition est visible au Muséum d'Histoire Naturelle de Bayonne - Plaine d'Ansot - Bayonne

Exposition Baie de Biscaye, les trésors du Gouf de Capbreton à BAYONNE

| 06 Juillet 2022

C'est avec plaisir que nous vous informons que l'exposition produite par le CPIE Littoral basque "Baie de biscaye, les trésors du Gouf de Capbreton" sera présentée du 5 juillet au 28 août 2022 à Bayonne.

lire



Asporotsttipi, Maison de la Corniche Basque
Route de la Corniche - 64700 HENDAYE-HENDAIA

Conservatoire du littoralConseil Départemental 64Hendaye | Hendaia

SITE MAP